Garancière, un lieu de savoir, de mémoire et d’histoire

L’université de Paris est une « jeune pousse » dans le paysage universitaire francilien. En effet, si ce projet ambitieux était en germe depuis plusieurs années, sa création officielle n’est pas antérieure à 2019 et intervient suite à la publication du décret n° 2019-209 du 20 mars 20191. Toutefois, des composantes, des instituts ou des laboratoires qui en font désormais partie intégrante existaient bien antérieurement et constituent aujourd’hui en son sein comme autant de lieux singuliers de savoir, de mémoire et d’histoire. L’unité de formation et de recherche d’odontologie – Garancière s’inscrit pleinement dans cette dimension désormais pluri-séculaire car elle voit le jour à la fin du XIXe siècle, plus précisément le 8 juin 1882, après le vote d’une motion par le conseil de la Faculté de Médecine de Paris qui préconisait la création d’une école professionnelle afin d’élever le niveau de formation théorique, pratique et clinique des praticiens de l’Art dentaire, tout en les inscrivant en parallèle dans une réelle dimension médicale.

L’Institut odontotechnique de France fut ainsi inauguré deux ans plus tard en 1884. Installé dans un premier temps au 3 rue de l’abbaye dans le VIème arrondissement et devant le succès grandissant de la structure comme de la formation qu’il dispensait, il fut reconnu d’utilité publique en 1892 et traversa le boulevard Saint-Germain au début du XXe siècle pour emménager dans de nouveaux bâtiments, sans doute plus adaptés, sis au 5 de la rue Garancière sur d’anciennes dépendances de l’hôtel de Brancas et plus précisément d’une académie et de deux manèges équestres. Une école qui s’inscrit dans son siècle comme en témoigne le monument aux morts visible à main gauche pour quiconque pénètre un jour dans le hall d’entrée de l’UFR. Il se présente sous la forme d’une imposante plaque de marbre (191 x 140 cm) brochée dans le mur et constitue un monument commémoratif privé plutôt unique en France car il a été édifié suite à une délibération du conseil d’administration de l’Ecole Odonto-technique de Paris : « Sur l’initiative de notre collègue Fourquet, le conseil s’est occupé activement de célébrer l’inauguration du cartouche dédié à la mémoire de ceux de nos confrères de cette école morts au Champ d’honneur […] Sur le rapport de cette commission le conseil a décidé qu’une plaque commémorative serait apposée dans la salle d’attente des malades »2.

L’Institut odontotechnique de France devenu Association de l’Ecole Odontologique apporta également une contribution décisive à la construction de l’Odontologie comme discipline académique et notamment, sur le plan réglementaire. Parallèlement à la publication du décret n° 72-933 du 10 octobre 1972 relatif au diplôme d’Etat de docteur en chirurgie dentaire, il contribua également à l’avènement de l’Odontologie comme discipline hospitalière. Son directeur d’alors Pierre Pelletier du Temple dans la lignée des grands anciens et notamment du Président et fondateur Edmond Andrieu orchestra avec André Boucher le président du conseil d’Administration la cession à l’Etat et son rattachement à l’université Paris 7 assurant son entrée dans le monde de l’enseignement supérieur puis bientôt de la recherche sous l’impulsion de Nadine Forest avec la création du Laboratoire de Physiopathologie Orale Moléculaire devenu désormais un acteur incontournable dans le paysage francilien de la Recherche scientifique. Un dynamique toujours présente car très récemment, ce même conseil d’UFR a voté en 2020 le principe de la création d’une UFR d’Odontologie unique au sein de l’université de Paris issue de la fusion des sites de Garancière et de Montrouge. Cette dernière décision fondatrice est intervenue dans le contexte général d’un rapprochement des différentes filières du secteur santé et de la perspective du Centre Hospitalier Universitaire Grand Paris Nord à l’horizon 2030. Comme quoi la préservation d’une longue tradition n’a jamais constitué un obstacle à la modernité.

Héritière de cette école privée, l’UFR d’Odontologie – Garancière occupe aujourd’hui toujours ces mêmes locaux désormais universitaires constituant un exemple assez unique d’une continuité de lieu, de temps et de destination dans un même espace et dont la richesse du patrimoine archivistique sera à ne pas en douter dans un futur proche un objet d’études et de recherche. A travers ces documents, c’est en effet l’histoire de la construction d’une profession de santé qui se déroule. Bien que structurellement tournée vers l’avenir, cette composante n’a pas pour autant renié le passé et dès sa création un musée avait été prévu dans ses statuts afin d’y abriter des collections patrimoniales. Ces dernières ont connu quelques avanies au gré de l’évolution du site et nous sommes particulièrement heureux de les faire renaitre aujourd’hui afin de les présenter et surtout de les partager avec le plus grand nombre. Il est localisé au 2ème étage du bâtiment universitaire et ses collections se sont ces dernières années considérablement enrichies grâce de généreux donateurs qu’il convient de remercier ici. Parmi, les nouvelles pièces, signalons tout particulièrement l’unit dentaire d’André Marmasse ainsi qu’un établi de prothésiste du début du XXe siècle, de nombreux instruments et de souvenirs provenant du cabinet de ce praticien d’exception grâce à la générosité de Philippe Hervé agissant ici au nom de l’ensemble des petits-enfants de l’un des pères fondateurs de la Dentisterie opératoire contemporaine et tout particulièrement de l’Endodontie. Sans oublier également les instruments, modèles ainsi qu’un meuble dentaire d’angle donné par Michel POMPIGNOLI qui a initié le premier don à la structure et il reste encore de la place …


Grégory AUPIAIS

Responsable administratif

UFR d’Odontologie – Garancière

Université de Paris


N-b : Le Musée de l’art dentaire Garancière se visite pendant les Journées Européennes du Patrimoine et sur rendez-vous et désormais sur Internet grâce au remarquable travail effectué par Alexandra Bartoli dans le cadre de sa thèse de doctorat d’exercice.

Contactez-nous

UFR d’Odontologie Garancière
Université de Paris
5 rue Garancière
PARIS, 75006
France

gregory.aupiais@u-paris.fr

01 57 27 87 13